Mosquito Coast Factory, Atelier Benoît-Marie Moriceau

WORTHIES

06.10.2018

WORTHIES

Une installation de Marianne Vitale

 

INAUGURATION

Samedi 6 octobre 2018 à 10h15

 

Barrage du lac de la vallée Mabile

44260 Savenay

 

 

Née en 1973, Marianne Vitale vit et travaille à New York. Elle a notamment exposé son travail à : Contemporary Fine Arts, Berlin (2017); Le Confort Moderne, Poitiers (2013); IBID Projects, Londres (2011) ; Sculpture Center, NewYork (2009). www.mariannevitale.com

 

Le projet est organisé avec le soutien de la Ville de Savenay et en partenariat avec les Amis de l’Histoire de Savenay, l’Association d’Histoire du Lycée de Savenay et le PhotoClub de Savenay.

 

Nos remerciements chaleureux à Marianne Vitale et Katherine Lauricella (Studio Marianne Vitale), Yann Chevalier (Le Confort Moderne), Mathilde Louvard-Le Provost (Adjointe à la culture), Solène Bourrigault (Chargée du développement culture), Elise Favreau-Petit (Chargée de mission culturelle), Erwan Guillemot (Responsable des Services Techniques), les équipes des services techniques et des espaces verts de la Ville de Savenay, Yannick Boucaud (l’Association d’Histoire du Lycée de Savenay),Marguerita Belcredi (Contemporary Fine Arts), Loic Toulliou (Bureau de douane de St-Nazaire-Montoir), Sylvie Bachelier (Bureau de  douane de Nantes-Atlantique),  Sarah Gombaud (Fauveder Group), Pierre Bondoux (Pierrotechnics), Odile Péron Vince (Estuaire et Sillon Tourisme), Alice Bidau, François Cahurel, Jean-Yves Chevalier, René Philippe, Claude Theolle, Gérard Violain.

 

En 2017, Mosquito Coast Factory s’est vue confier l’implantation d’un projet d’art public sur le site du lac de Savenay. Alors que la Ville commémore le centenaire de la construction de son barrage par l’Armée américaine, l’association a choisi d’inviter l’artiste new-yorkaise Marianne Vitale à développer une proposition en dialogue avec cet épisode de l’histoire locale.

 

Première installation pérenne de l’artiste sur le territoire français, l’œuvre est composée de neuf sculptures réalisées à partir d’éléments d’aiguillage provenant de Pennsylvanie, carrefour de la construction ferroviaire aux États-Unis. Disposés verticalement, ces appareils de voie, bien qu’abstraits de leur fonction, prennent ici l’allure de figures totémiques voire anthropomorphiques. Les Worthies font symboliquement écho à cet incroyable déplacement transatlantique des hommes, des matériaux et des équipements déployés lors de la Grande Guerre.

 

L’ensemble est implanté aux abords du barrage du lac de la vallée Mabile, ouvrage emblématique édifié en 1918 pour alimenter le plus grand hôpital militaire de l’arrière du front. Disposé dans un environnement naturel et boisé, le caractère manufacturé et l’esthétique industrielle se trouvent ici décuplés, rappelant autant la conquête d’un territoire vierge que le déploiement d’une artillerie et d’équipements hors-normes. Comme souvent dans son travail, Marianne Vitale détourne des vestiges ou réinvente de nouvelles formes de ruines s’inspirant de l’histoire de l’ingénierie et de l’expansion territoriale américaine.

 

Dans la continuité de cette installation dans l’espace public, nous avons proposé à Marianne Vitale d’investir les débris de la dernière baraque américaine de Savenay, initialement préfabriquée aux États-Unis et débarquée en pièces détachées sur le port de Saint-Nazaire. Une collecte a été organisée l’été dernier afin de prélever des éléments de charpente et d’huisseries en amont de son imminente destruction. À partir de ces matériaux, l’artiste concevra un projet inédit à l’occasion d’une résidence à Mosquito Coast Factory programmée l’an prochain.